Dans le vaste écrin architectural et paysager de la destination Occitanie, Pyrénées Méditerranée, le patrimoine culturel égraine ses trésors. Une richesse unique, qui la place dans le peloton de tête des régions recélant de nombreux sites classés au patrimoine mondial de l’Humanité.

De la Rome antique au Moyen-Age, en passant par les croisades, l’épopée cathare, la fronde et tous les soubresauts de l’histoire, le Languedoc Roussillon et Midi Pyrénées gardent bien ancrée ces traces d’un passé qui a forgé le monde.

Mais au-delà même de ces sites reconnus mondialement, du Gers au Gard, du Lot aux Pyrénées, de la Haute-Garonne à la Lozère, les treize départements de la région fourmillent de lieux sublimes et émouvants, forgés par les hommes et la nature, qui tutoient l’histoire et sont aujourd’hui des trésors accessibles.

Entre Histoire et Modernité

Des villes et villages du Sud à vivre

De Nîmes la romaine à Cahors la médiévale, de Auch la gasconne à Perpignan la catalane, la région Occitanie, Pyrénées-Méditerranée offre grands espaces et zones urbaines de caractère. Toulouse la ville rose, patrie d’Airbus, possède un charme unique sur les bords de la Garonne tandis que Montpellier se développe vers la Méditerranée, située à quelques kilomètres seulement.

Mais il y a aussi Aigues Mortes, au coeur de la Petite Camargue ; Sète ou la tentation d’une île ;  Uzès, 1er duché de France ; Mende, la cité pieuse de Lozère ; Sainte-Enimie au coeur des Gorges du Tarn ; Béziers, dominant le Canal du Midi ; Narbonne, première ville romaine de Gaule ; Collioure, le joyau de la Côte Vermeille ; Rodez, ancienne capitale du Rouergue ; Albi, colorée et gourmande ; Lourdes, universelle; Moissac, à la croisée des chemins ; Conques et son vaisseau de pierre ; Rocamadour, La cité sacrée agrippée aux falaises; Saint-Cirq Lapopie, l’un des plus beaux villages de France en surplomb du Lot ; Cordes-sur-Ciel, une cité de légende tournée vers les étoiles...

Entre villes doublement millénaires sur l’ancienne voie romaine et cités médiévales qui ont conservé de fières traces de leur passé, c’est tout une kyrielle de cités de charme et de caractère, dont un grand nombre sont labellisées « Ville d’art et d’histoire », qui s’offrent aux visiteurs, entre histoire et modernité.

Le Pont du Gard

Inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, le Pont du Gard non loin d’Uzès, est le monument antique le plus visité de France. Construit au premier siècle avant notre ère, il enjambe le Gardon et n’était qu’un élément de l’aqueduc de cinquante kilomètres, destiné à approvisionner en eau la ville romaine de Nîmes, située à quelques dizaines de kilomètres. 

Les Chemins de Saint-Jacques  

Depuis le début du XIème siècle, Compostelle, village de Galice en Espagne où se trouve le tombeau supposé de Saint Jacques, est la destination d’un pèlerinage qu’empruntèrent des milliers de fidèles tout au long du Moyen-Age. Aujourd’hui, de nombreux randonneurs entreprennent l’aventure, pour la beauté des paysages et du patrimoine exceptionnel qui les jalonne, pour la magie des rencontres. Quatre chemins historiques se rejoignent à Punte Reina. Deux d’entre eux traversent la région Occitanie, Pyrénées Méditerranée. Le plus méridional, la Via Tolosana (GR653) ou Voie d’Arles, passe par Saint-Gilles et son abbatiale à la façade sculptée et au triple portail roman. Après l’abbaye de Gellone, joyau de l’art roman languedocien et le pont du Diable, la Via chemine par Toulouse et la basilique Saint-Sernin jusqu’au col du Somport.

La Via Podensis (GR65) démarre à la cathédrale de Puy-en-Velay qui abrite la célèbre Vierge noire, objet de culte et de pèlerinage. Son parcours est aussi ponctué de monuments et d’ouvrages d’art, le pont "des pèlerins" à Saint-Chély d'Aubrac, le Pont Vieux d'Espalion, celui d’Estaing, le pont sur la Dourdou à Conques dont la splendide abbatiale veille sur le Trésor de Sainte Foy, la cathédrale Saint-Sernin et le pont Valentré à Cahors, l'abbatiale de Moissac… Au départ de Narbonne, le chemin du Piemont Pyrénéen (GR 78) est une variante de la voie d’Arles. Il relie des hauts lieux de spiritualités, Carcassonne, Saint-Thibéry, Saint-Lizier, Saint-Just de Valcabrère, Saint-Bertrand de Comminges ; Lourdes, la chapelle des Templiers d’Aragnouet…

Les Forteresses Vauban

Destinées à protéger les frontières des incursions espagnoles, Villefranche-de-Conflent et Mont Louis dans les Pyrénées, sont aujourd’hui inscrites au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Mont-Louis, la place forte la plus haute de France, se compose d’une citadelle militaire et d’une ville neuve. La citadelle abrite le Centre National d’Entrainement Commando, mais les magasins à poudre, le Puits des Forçats se découvrent en visites guidées. Blottie dans son enceinte fortifiée, Villefranche-de-Conflent est une cité bien vivante, aux ruelles médiévales pleines de charme, de restaurants et boutiques d’artisanat.

Le Canal du Midi

Ce serpent de vert, qui relie Toulouse à l'étang de Thau représente le cordon ombilical entre les territoires de la région, en traversant la Haute-Garonne, l’Aude et l’Hérault. Promenade fluviale la plus courue d’Europe, le canal symbolise la douceur de vivre à la française. Parmi ses 328 ouvrages d’art, il faut découvrir le premier grand barrage d’Europe au lac de Saint-Ferréol, pièce maîtresse de l’alimentation du Canal et le musée et Jardins du Canal, qui proposent un voyage aux sources historiques de ce formidable ouvrage. A découvrir aussi le pont-aqueduc du Répudre, l’épanchoir de la Redorte, le port du Somail, le tunnel du Malpas, les neuf écluses de Fonséranes, l’écluse ronde d’Agde, les ouvrages sur le Libron et la pointe des Onglous à l’étang de Thau.

Carcassonne

Avec ses cinquante-deux tours, ses remparts des IVe et XIIIèmes siècles et son Château Comtal, cette forteresse médiévale est unique en Europe par ses dimensions et son état exceptionnel de conservation. Siège des Wisigoths puis des Sarrasins, elle rayonnera sous la dynastie des Trencavel, à l'époque du Catharisme. Le vicomte de Carcassonne tolère alors l'hérésie cathare, ce qui lui attire les foudres de la croisade. Simon de Montfort s'empare ainsi de la cité, puis elle revient au Roi de France en 1224. En 1659, le Traité des Pyrénées et le recul de la frontière franco-espagnole précipitent son déclin. Heureusement, l'architecte Viollet-le-Duc entreprendra sa restauration au XIXème siècle !

Les châteaux cathares

Les châteaux de Quéribus, Peyrepertuse, Aguilar, Termes, Puilaurens, surnommés ‘les cinq fils de Carcassonne’, furent le siège d’épisodes dramatiques de la Croisade à partir de 1209. Leurs ruines superbes sont aujourd’hui les gardiennes de l’histoire du catharisme.